Présentation

wake cable greg normanLe Téléski ou Câble

Un téléski nautique est une installation permettant la pratique du wakeboard et du ski nautique sur un plan d'eau. Ta traction, au lieu d'être assurée par un bateau à moteur, est assuré électriquement par un système de câbles, à l'instar du dispositif utilisé pour les téléskis alpins.

Le câble de circulation - ou circuit, est long de 600 m à 1200 m, selon la disposition du plan d'eau. Il est parsemé de 8 ou 10 entraîneurs espacés d'au moins 70 m sur lesquels on vient accrocher la corde de traction grâce à un petit circuit parallèle la menant du poste opérateur jusqu'au moteur. Il est  possible de faire pratiquer juqu'à une douzaine de personnes en même temps.

Le câble de circulation est soutenu par 4 à 6 poulies, au sommet de pylônes à 8 ou 10 m au-dessus du niveau de l'eau. Sa traction semi-verticale facilite la pratique des pros – leur permettant des figures plus amples et plus complexes, mais aussi les débutants en leur pardonnant beaucoup de fautes de carre et limitant les chutes. La vitesse moyenne de traction du téléski nautique est de 30 km/h, mais peut monter à 58 km/h lors de créneaux réservés au ski de slalom.

Le concept de téléski nautique a été inventé à la fin des années 1960 par l'ingénieur Allemand Bruno Rixen. Sa société est aujourd'hui leader du marché avec plus de 120 téléskis installés, soit environ les 3/4 du parc mondial, dont près de la moitié en Allemagne (environ 50 installations). Le principal concurrent de Rixen est une autre société allemande, Sesitec.

Il en existe deux types : à plus de deux poulies (le trajet étant en boucle), et à deux poulies seulement (le trajet étant en aller-retour).


Le Wakeboard Cable reprend les disciplines du wakeboard et du wakeskate.



wake cable moduleLe Wakeboard Câble en Compétition


C'est une évolution libre, qui se fait entre deux bouées ou modules marquant le départ et la fin du parcours (souvent sur l'équivalent des 2/3 d'un tour de lac).
Les compétiteurs sont notés sur 2 critères (50% de la note chacun) :

1. La performance technique
Niveau et variété des figures exécutées = ce que le rider a fait
Ce critère prend en compte le niveau, la variété et la créativité affichée par le coureur. Les juges recherchent un run complet, incluant toutes les familles de tricks dans une séquence fluide et créative.
Le niveau des tricks est augmenté en ajoutant par exemple une rotation (réception Blind, passage de palonnier, etc). Pour les modules, l'ajout d'une entrée Ollie, d'un Gap/Transfer ou de rotations amélioreront la note.
Aux yeux du juge, le meilleur rider est aussi celui qui réalise le run le plus varié et équilibré, aussi bien en air tricks qu'en obstacle.

2. Impression
(hauteur du trick, contrôle, style - comment le rider le fait)
Le juge évalue l'impression donnée par le run et le degré d'aisance avec lequel chaque trick est réalisé (hauteur des tricks, contrôle et équilibre sur les sliders, difficulté et tenue des grabs, propreté des coupes / réceptions).
Pour faire simple: ridez aussi fort que possible tout en restant en contrôle avec des réceptions propres.



Visionnez la phototèque du Wakeboard Cable